À partir de la rentrée 2018, la Sécurité Sociale étudiante obligatoire est remplacée par la cotisation « vie étudiante ». La couverture santé des étudiants ne sera plus assurée par les mutuelles étudiantes, mais directement par la CNAM (Caisse Nationale Assurance Maladie).
L’accès aux soins sera toujours gratuit pour les étudiants boursiers. Ceux qui avaient gratuitement accès à une mutuelle étudiante ne devront pas s’acquitter de la nouvelle cotisation «vie étudiante».

Ce qui va changer pour les nouveaux étudiants en 2018

Si vous vous inscrivez dans un établissement d’enseignement supérieur à la rentrée 2018, vous êtes concerné.e par la réforme dès cette année. Pas d’inquiétude à avoir, au contraire, puisque rien ne va changer pour vous. Vous resterez rattaché.e au régime général de sécurité sociale de vos parents.
La cotisation de sécurité sociale étudiante est donc supprimée, et remplacée par une contribution unique « vie étudiante ». Celle-ci contribue tant au développement d’initiatives étudiantes culturelles, sportives que de prévention santé. Son coût est compris entre 60 € et 120 € selon les cycle d’études.

Ce qui va changer pour ceux qui sont déjà étudiants

 

Vous êtes déjà étudiant.e ? Si vous poursuivez vos études à la rentrée 2018, une seule chose changera pour vous : la cotisation de sécurité sociale étudiante est supprimée (217 € cette année 2017/2018 pour un étudiant non boursier).
Elle sera remplacée alors par la contribution unique « vie étudiante », comprenant la contribution au FSDIE (Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes), les cotisations pour les activités sportives et culturelles et le droit de médecine préventive. Son coût est compris entre 60 € et 120 € selon les cycle d’études.

En 2019, la réforme sera déployée pour l’ensemble des étudiant.e.s. Vous serez alors rattaché.e au régime général de la Sécurité Sociale dont dépendent vos parents.

À noter


La réforme de la sécurité sociale étudiante n'impacte pas l'accès à la complémentaire santé pour les étudiants. Vous êtes libre de choisir l'organisme de mutuelle de votre choix.

Source : https://www.mcommemutuelle.com/magazine/securite-sociale-etudiante-vous-explique-la-reforme