• Festival International du Film de La Roche-sur-Yon du 16 au 22 octobre

Chaque année, lors du désormais incontournable Festival International du Film de La Roche-sur-yon, les étudiantes et étudiants du département Infocom de l'IUT de La Roche-sur-Yonse mobilisent. Pour cette 8e édition du festival, on ne déroge pas à la règle et c'est l'occasion d'en savoir un peu plus sur ces étudiantes.


 

marie miscopinPORTRAIT DE MARIE M.

Mercredi, on a rencontré Marie Miscopin.
Sa mission sur le Festival International du Film de La Roche-sur-Yon : la radio.
Ce qu'elle aime par dessus tout dans la vie : le théâtre, le hand-ball et bien sûûûr le cinéma.
Membre actif de Clap Campus et étudiante Infocom, Marie nous raconte son festival.


Bonjour Marie, parle nous un peu de ce que tu fais cette semaine...
Je suis en atelier Radio. On s'occupe de l’émission « Le réseau urbain » avec Graffiti Urban-Radio. On a des chroniques à écrire pour raconter le festival, ses coulisses...

Et selon toi, c'est quoi les qualités requises pour ta mission ?
Il faut être à l’aise à l’oral, je pense. Et ne pas avoir peur de s’exprimer face à plusieurs personnes, un bon nombre de personnes même. Il faut aussi savoir écrire, parce qu'il faut paraître très naturel alors que toute la chronique est écrite de A à Z.

Ta formation en Information et Communication t’aide-t-elle dans les missions qui te sont confiées ?

Et bien, tout ce que l’on a appris en cours est utile sur le terrain, je le vois dans les autres ateliers. On a appris l’écriture journalistique avec Francis Mizio et on l'applique en écrivant nos chroniques.


Même si le festival est loin d’être fini, c'est quoi ton coup de cœur ?
Pour l’instant je n’en ai pas vu beaucoup, radio oblige ! Fantastique Mister Fox a été l’oeuvre qui m’a le plus parlée et touchée. Parce que j’adore Wes Anderson, parce qu’il arrive à créer un univers qui parle aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Rien n’est manichéen dans le monde d’Anderson !


 

Coline

PORTRAIT DE COLINE G.

Coline Gautier, c’est l’un des piliers de la "Table des libraires" au Festival. Et ça tombe bien, parce que sa passion c’est justement la lecture.
Elle adore aussi regarder des séries et des films, impeccable pour le festival.
Son coup de coeur, c’est «Soyez sympas, rembobinez», à la fois drôle et très touchant. Pour Coline, Gondry c’est tout ce qu’elle aime, entre la leçon de vie et le feel-good movie.


Bonjour Coline, peux-tu nous en dire plus sur cette mystérieuse mission: La Table des libraires ?
Pendant toute la semaine, nous représentons la librairie nantaise les Bien-aimées. Nous tenons leur stand et vendons livres et DVD choisis en fonction de la programmation du festival et de leurs goûts : nous avons des livres sur Michel Gondry, mais aussi des ouvrages de jeunesse comme Ernest et Celestine.


Et tu dirais qu’il faut faire preuve de quelles compétences pour cette mission?
Il faut avant tout être accueillant et souriant. Être aussi à l’écoute des gens et des clients pour savoir les guider s’ils ne savent pas trop ce qu’ils veulent ou s’ils ont besoin de conseils concernant tel ou tel livre. Il faut aussi connaître ce qui est disponible. Enfin, il faut aussi savoir être un bon vendeur…
 

En quoi la formation information et communication t’aide dans les missions qui te sont confiées ?
Le stage que nous avons eu en première année m’a bien servi: j’ai travaillé dans une bouquinerie. Là, la librairie des Bien-aimés est devenue ma structure d’AEP (Atelier d’environnement professionnel), c’est donc un très bon premier contact. On essaye de récréer l’esprit de la librairie sur le Festival. C’est vrai que les cours que l’on a nous y aident grandement, grâce à l’aide de Monsieur Daguet, mais aussi de Claudine Paque, qui est assez présente pour nous guider, que ce soit dans le cadre de l’IUT ou du Festival. Et comme elle a été libraire dans sa jeunesse...

Propos recueillis par Mathilda Praud